BONNES VACANCES

Église

Selon certains historiens la paroisse de Buhl aurait été fondée au VIII ème siècle.

1243 - Première mention d'un curé à Buhl.
La paroisse relève du diocèse de Bâle et l'église (dont on ne connait pas la date de construction), dédiée à St. Jean-Baptiste est rattachée à l'abbaye de Murbach en 1394.
2° moitié du XVIII siècle
Gabriel Ignace Ritter, architecte de l'église Notre Dame, sculpte les stalles et le maître-autel de l'église Saint-Léger de Guebwiller. Les anciennes boiseries seront déposées et réemployées dans les anciennes églises de Buhl et de Goldbach.
En 1775, l'église primitive de Buhl cède sa place à une nouvelle église; seule l'ancienne tour porche fortifiée subsiste. Le monument, construit par l'architecte attitré de l'abbaye, Gabriel Ignace Ritter, sera financé par les bourgeois de Buhl et le prince-abbé Casimir de Rathsamhausen.
Le 6 juin 1779 la nouvelle église paroissiale est consacrée par le grand chancelier de l'Insigne Equestre de Murbach et de Lure, Igniatius, baron de Reinach. Le 17 juillet de la même année, le prince-abbé Casimir de Rathsamhausen, fait son entrée officielle dans le sanctuaire et rend hommage à l'abbé Keller.
1808 - La paroisse de Murbach devient une annexe de celle de Buhl, et ce jusqu'en 1820, date à laquelle un décret signé par Louis XVIII érige la paroisse en filiale.
En 1795 Buhl comptait 561 habitants. 56 ans après, la population buhloise avait triplé : 1732 habitants en 1851. Cela justifiait la construction d'une nouvelle église.
1868 - Début des travaux de construction de l'église actuelle.
De 1868 à 1873, la nef et les deux bas côtés sont érigés par l'entreprise Boecklin de Guebwiller sous la direction de l'architecte Langenstein de Mulhouse pour un montant de 10.500 Frs; mais le chœur et la sacristie restent à construire.

Ce sera chose faite en 1878 par l'entreprise Schilling de Soultzmatt pour un montant de 2400 marks.

1899 - Construction du nouveau clocher de l'église sur la base romane par l'architecte Kreyer de Colmar et l'entrepreneur Koenig d'Oberbruck.

1971 – Le chœur, à la demande des monuments historiques est dépouillé de tous les ornements (stalles, ancien autel, statues) pour permettre une mise en place du retable dans un cadre plus adapté.

 

 

Carte de Buhl